Accueil / Le Centre national des arts du cirque / Rénovation et extension du Cnac

Rénovation et extension du Cnac

Rappel historique

Depuis l'origine, le Cnac est installé dans le cirque municipal, mis à disposition par la Ville de Châlons-en-Champagne dans le cadre d'un bail emphytéotique.

Les espaces dédiés à la pratique des disciplines circassiennes se limitent à la piste du cirque et au gymnase (anciennes écuries), ce qui s'avère rapidement insuffisant.
L'opportunité d'une extension en 1988 à la sortie de Châlons, permet d'y installer les chevaux, un manège pour les faire travailler, ainsi qu'en 2000 un chapiteau stable (Ø 29 m) pour disposer d'un espace de travail spécialisé supplémentaire.
En 2005, la Coopérative Agricole Marnaise se voit signifier l'impossibilité d'exploiter, pour raison de sécurité, des silos à céréales situés trop près d'un axe routier très fréquenté de contournement de la ville de Châlons-en-Champagne qui surplombe le site.
Cette perspective présente un intérêt certain pour le Cnac : proximité du cirque historique et surface disponible (21 500 M²).

Acquisition d'un nouveau site

En juillet 2006, l'Etat (ministère de la Culture et de la Communication) acquiert cet ensemble immobilier (terrain + bâtiments existants) en vue de l'extension des installations du Cnac, pour la somme d'1,4 M €, incluant 400 000 € dédiés à la démolition des silos à céréales.
Cette acquisition permet de développer ses installations et activités : l'école supérieure avec son année d'insertion professionnelle, les stages de formation permanente en direction des professionnels du spectacle vivant, la perspective d'une formation conduisant à un diplôme d'Etat d'enseignant de cirque.

Elle fait partie d'un plan global d'extension-rénovation du site historique.

Nouveaux bâtiments (démarrage fin 2013 – livraison été 2015)

1700 m2 d'espaces optimisés dédiés aux enseignements, comprenant :

> 3 grands studios d'enseignement et de création contigus, séparés par des pendrillons de couleur claire :
- un espace "grand volant" (hauteur sous grill 13,50 m) adapté aux "aériens" (trapèze ballant, tissus, corde verticale ou volante, cadre aérien, ...),
- une "salle à rebonds" réservée d'une part aux disciplines à propulsion comme la bascule coréenne ou hongroise, la balançoire russe et, d'autre part, à la pratique du trampoline pour le travail des figures de voltige et la préparation physique,
- un espace dédié aux disciplines au sol (acrobatie, équilibres, jonglerie, portés acrobatiques, jeux icariens, équilibres sur cycle, roue Cyr ou allemande, ...) et la pratique de certains agrès comme le fil souple ou tendu, le mât chinois, pendulaire ou indien,
> une "boîte noire" (L 12m x L 12m x H 10m) : salle vide et neutre, entièrement noire, modulable au gré des travaux et formations spécifiques sur les lumières, le métier de technicien de cirque et, tout particulièrement, la magie nouvelle qui rencontre un succès très marqué dans de nombreux secteurs artistiques,
> trois salles "standard" : une salle polyvalente, une salle de danse, une salle de cours théoriques,

soit 2 500 m2 en incluant salle de musculation / entretien physique, vestiaires réservés aux étudiants et ceux réservés aux lycéens, espaces communs, salle de réunion, bureaux du service des études et du service technique.

- 2 000 m2 de hangars de stockage supplémentaires : leur prochaine réhabilitation va permettre d'y transférer l'atelier de fabrication d'agrès et les matériels scénographiques du servie Technique. L'objectif est double :
- optimiser l'organisation et le fonctionnement du service des Etudes et du service Technique du Cnac en regroupant les activités dans un bâtiment unique;
- libérer le hangar technique actuel, ainsi que le chapiteau sédentaire et l'ancien manège à chevaux pour les mettre à disposition de l'association Furies, dans le cadre de l'activité du Pôle national des arts du cirque en préfiguration.

1 % artistique

Toute construction publique doit, en soutien à la création, consacrer 1 % de son coût à la commande à un/des artiste(s) d'une ou plusieurs œuvres d'art originales et à leur installation pérenne dans ladite construction. Suite à un avis d'appel public à la concurrence, le comité artistique a retenu, parmi trois propositions, celle de Malte Martin : "de l'interrogation à l'exclamation populaire". Il s'agit d'un dispositif lumineux installé sur une partie de la façade du bâtiment à une hauteur de 12 mètres.
L'installation, inspirée des bâtons de jonglage, dessine progressivement des lettres par des signes. D'abord abstraits, ils forment progressivement l'interrogation "Quel cirque ?" pour se transformer en exclamation "Quel cirque !". La réalisation de ce volet artistique a été menée en lien entre le maître d'œuvre et l'artiste, parallèlement aux autres travaux.

Conduite du projet

Maître d’ouvrage : ministère de la Culture et de la Communication
Maître d’ouvrage mandataire : OPPIC – Opérateur du patrimoine et des projets immobiliers de la Culture
Maîtrise d’oeuvre : ARM Architecture, Matthieu Poitevin : architecte mandataire

 

2005/2007

Outre la réfection de la couverture du cirque dès 2005, abandon en 2006 du lieu dit 'la Ferme" pour une installation foraine définitive sur le terrain dédié à l'extension qui comprend :
- l'aménagement de hangars pour les transformer en lieux de rangements sécurisés, écuries (10 box à chevaux dont 1 dédié aux soins vétérinaires), lieux de rangement clos pour le fourrage, 2 bureaux pour les responsables de l'activité équestre,
- le transfert et l'installation de chapiteaux comme lieu de travail spécialisés : 2 chapiteaux (Ø 36 m et Ø 29 m) et 1 manège rénové pour le travail des chevaux,
- la construction d'une carrière (travail et détente des chevaux),
- la démolition d'un bâtiment, à l'entrée du site, pour y installer le chapiteau dédié à la cellule d'insertion professionnelle (Ø 25 m) acquis au printemps 2007,
- l'aménagement de 3 salles de travail dans un bâtiment existant,
- la sécurisation du site (entourage, éclairage, …)
- la création de réseaux souterrains en gaz, eau, électricité conformes aux normes sanitaires.

Le coût de cette première phase s'élève à 900 000 €.

2009/printemps 2011

Elle concerne la rénovation du site historique (cirque) et de ses bâtiments adjacents (non historiques), sous maîtrise d'ouvrage de la Ville de Châlons-en-Champagne, propriétaire de l'ensemble.
Les travaux, réalisés sous le contrôle de Grzeszczak-Rigaud Architectes, visent à améliorer la sécurité et la fonctionnalité du lieu, ainsi que les économies d'énergie :
- réfection de l'installation de chauffage, des sanitaires, de la ventilation, …
- rénovation de la piste : remplacement/réfection des sièges et bancs en piste (accueil public),
- réfection des façades, du portail principal, des espaces intérieurs,
- amélioration de l'équipement des salles d'entraînement et de spectacle (augmentation des possibilités d'accroche, de positionnement des régies lumière et son, …),
- aménagement d'un centre de ressources plus grand et d'une cellule vidéo.

 

Le coût total de l'opération Rénovation (2005>2011)/Extension (2013>2015) s'élève à 15 M € financés comme suit :

- 50 % Etat,

- 50 % Collectivités territoriales : par tiers répartis entre la Région Champagne-Ardenne, le Département de la Marne et la Ville de Châlons-en-Champagne avec la Communauté d'agglomération Cités en Champagne.

 


Share
espaceur

 

 

 

 

 

Centre national des arts du cirque (Cnac) Châlons-en-Champagne

 

Centre national des arts du cirque (Cnac) Châlons-en-Champagne

 

Centre national des arts du cirque (Cnac) Châlons-en-Champagne

 

Centre national des arts du cirque (Cnac) Châlons-en-Champagne

 

Centre national des arts du cirque (Cnac) Châlons-en-Champagne

Logo ministère de la Culture Logo Région Grand Est Alsace Champagne-Ardenne LorraineLogo Région Grand Est Alsace Champagne-Ardenne Lorraine Conseil départemental de la Marne Ville de Châlons-en-Champagne Logo Communauté d'Agglomération de Châlons-en-Champagne

Centre national des arts du cirque - 1 rue du cirque - F 51000 Châlons-en-Champagne / Tél ++33 (0)3 26 21 12 43
CNAC - Mentions légales - Copyright 2005-2016 Centre national des arts du cirque - Photos Ph. Cibille, Ch. Raynaud de Lage, P. Hardy